Après un premier tour raté (1 victoire, 2 défaites), l’équipe de France réalise deux exploits dans des matchs couperets. Dans les années 1980, l’équipe de France s’appuie sur une génération dorée incarnée par les défenseurs Marius Trésor et Maxime Bossis, l’attaquant Dominique Rocheteau et les quatre milieux de terrain Jean Tigana, Alain Giresse, Michel Platini et Bernard Genghini (remplacé par la suite par Luis Fernandez) qui forment le « carré magique » de l’équipe de France.